Prochains événements

29-04-2014
Shipped or piped: can shale gas secure EU supplies ?
Conseil Central de l'Economie - salle 6 - 20 avenue d'Auderghem - Bruxelles - metro Schuman

15-05-2014
Etats-Unis et Moyen-Orient : la désillusion est-elle inévitable?

Powered by Dailymotion

 

Markus KAIM

L'engagement militaire allemand en Afghanistan : conditions, évaluation, perspectives

Note du Cerfa, n°76, juillet 2010

Télécharger le document

BEITRAG LESEN

Depuis le début de l’année 2010, les autorités allemandes ont pris conscience que l’engagement de la Bundeswehr en Afghanistan ne peut pas continuer à être maintenu contre la volonté de la majorité de la population allemande. Il est clairement sous-entendu que le gouvernement fédéral et le Bundestag s’aligneront sur le calendrier du président Obama pour retirer progressivement d’Afghanistan les contingents nationaux de l’ISAF à partir de l'été 2011 et remettre aux autorités afghanes la responsabilité de la sécurité du pays.

Pendant trop longtemps, la formulation d’objectifs vagues a prédominé au sein de la classe politique allemande (« lutter contre le terrorisme islamiste », « démocratiser l'Afghanistan », etc.). Ce n’est que ces derniers mois que le gouvernement fédéral a élaboré des critères  quantifiables, qui doivent permettre de contrôler en permanence les progrès et l’efficacité de la mission de l’ISAF dans les trois à quatre années restantes.

Markus Kaim est directeur des études de sécurité à la Stiftung Wissenschaft und Politik, l’Institut allemand d’études internationales et de sécurité de Berlin. 

Haut de page

 

Abonnez-vous à
notre newsletter


Mon espace

Bienvenue

Déjà inscrit ?
Se connecter

:
Mot de passe perdu ?