Prochains événements

12-09-2014
The Asian Century: What International Norms and Practices?
Ifri, Paris

09-10-2014
Orbital Slots and Spectrum Use in an Era of Interference
Thon Hotel EU Brussels - 75 rue de la Loi - 1040 Brussels (metro : Maelbeek)

Powered by Dailymotion

 

Daniela SCHWARZER

L'Europe face à la crise de la dette : Les débats politiques allemands

Note du Cerfa n°95, juin 2012

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT (FR)

BEITRAG LESEN (DE)

Depuis 2010, la crise de la dette détermine largement la politique européenne de l’Allemagne. Compte tenu du rôle majeur de l’Allemagne en tant que principale garantie des mécanismes de sauvetage, et de l’endettement élevé de nombreux États membres de la zone euro, les débats ont notamment porté sur la question de la gestion de la crise. L’éloignement de l’Union monétaire européenne d’un cadre ordo-libéral et les conséquences qui en découlent ont incité la République fédérale à pousser pour des réformes des structures de gouvernance européennes.

L’un des principaux objectifs de la politique allemande est de recadrer l’Union monétaire de sorte qu’elle soit conforme à ce que le gouvernement fédéral pensait avoir instauré avec le traité de Maastricht. Le but est de renforcer la responsabilité des États membres en faveur d’une politique budgétaire saine, de favoriser des réformes structurelles, de durcir les règles de la coordination des politiques économiques et budgétaires et d’améliorer leur application. De façon générale, la prise de risque mutuelle doit être réduite au maximum, les interdépendances et les risques de responsabilité limités.

Autre élément important du débat politique européen en Allemagne : le rôle du Bundestag. Le jugement de la Cour constitutionnelle allemande sur le traité de Lisbonne a considérablement renforcé le Bundestag, faisant de ce dernier un acteur essentiel du débat politique sur l’avenir de l’Union. La pression de la crise rendant nécessaire l’adoption rapide de mesures correctives, des tensions sont apparues entre le gouvernement et l’assemblée, donnant même lieu à des recours juridiques.

Dans ce contexte, les partis politiques allemands ont dû prendre position sur l’ensemble des sujets touchant à la crise et ont également formulé de nombreuses propositions. Ces positions et propositions soulèvent en fait des questions fondamentales portant sur la gouvernance de l’euro, la solidarité entre les États membres, et plus largement l’avenir de l’intégration européenne. 

 

Daniela Schwarzer dirige le groupe de recherche « Intégration européenne » à la Stiftung Wissenschaft und Politik (SWP) à Berlin. 

Haut de page

 

Abonnez-vous à
notre newsletter


Mon espace

Bienvenue

Déjà inscrit ?
Se connecter

:
Mot de passe perdu ?